Accueillir positivement sa ménopause

Publié le : 06/09/2019 11:34:40
Catégories : Accueil , sophrologue.blog

Accueillir positivement sa ménopause

                Entre soulagement et appréhension, la péri-ménopause est souvent une période aigre douce pour les femmes. Dans une société qui voue un culte à la jeunesse, et où la femme de plus de cinquante ans n’est que très peu représentée (et encore plus rarement de façon objective), il est difficile d’accepter les changements physiques et psychologiques que cette étape implique. 

A l’heure ou le tabou des premières règles commence doucement à se lever, quid des femmes en péri ménopause qui ignorent le fonctionnement et les manifestations précises du bouleversement hormonal auquel elles seront inévitablement confrontées ? 

 

                Si nous avons toutes connaissance de l’existence des bouffées de chaleur relatives à cette période, il est plus rare d’être informée que des troubles de l’humeur et du sommeil, une baisse de libido ou encore des problèmes urinaires peuvent y être directement associés. Pas de panique cependant, des solutions pour vivre en douceur cette transition et diminuer les éventuels désagréments existent !

                Avant tout, il est nécessaire d’être consciente qu’à l’instar des règles, la ménopause est un phénomène entièrement naturel, et que des douleurs excessives ou même un inconfort marqué ne doivent pas être pris à la légère : il est conseillé de consulter un/e médecin, un/e sage-femme, ou encore un/e sophrologue. Que les manifestations de ce grand changement soient tangibles est une chose, mais il faut veiller à ce que cela ne devienne pas un problème au quotidien, et à s’écouter pour trouver le plus rapidement possible des solutions pour améliorer son ressenti. De même, les symptômes évoqués plus haut sont les plus reconnus, mais chaque femme est différente et les manifestations de la péri-ménopause sont multiples selon la physiologie et le mode de vie de chacune d’entre nous. 

 

                Ainsi, apprendre à se connaître tout au long de sa vie de femme, et plus encore à l’approche de la ménopause, est la toute première clef pour traverser en douceur cette étape. Savoir s’écouter et détecter son fonctionnement particulier sera un vrai tremplin pour s’appuyer sur ce changement hormonal afin de prendre un nouvel élan !

                Il est recommandé de commencer à adapter son quotidien dès la décennie des 40 ans, afin de prévenir efficacement les symptômes les plus gênants. Tout d’abord, une alimentation saine et riche en calcium, vitamine D, magnésium, phosphore et acides gras essentiels sera un terrain propice pour préparer son corps, ainsi que les aliments contenant peu de graisses saturées mais riches en protéines végétales. Les apports en estrogènes sont également vivement conseillés, comme par exemple le soja, le lin ou encore les pois chiches. Les os et le cœur ont tout particulièrement besoin à ce moment là d’être préservés, et se montrer attentive à notre façon de manger permet de leur apporter le soin dont ils ont besoin. 

                La pratique d’une activité sportive complètera parfaitement cette première étape, à condition de respecter ses propres limites ; trouver une activité physique correspondant à ses besoins physiologiques et s’y adonner régulièrement maintiendra en forme notre cœur et nos articulations. Le yoga ou la sophrogym s’avèrent parfaitement adaptés à cet effet. Les exercices de flexibilité et d’équilibre seront un bonus supplémentaire pour gagner en énergie et harmonie avec son corps. Ainsi, lorsqu’à l’approche de la cinquantaine ce dernier entrera en péri ménopause, vous aurez déjà tout en main pour l’accueillir en douceur !

 

                La prescription d’un traitement hormonal par un médecin peut bien sûr être une possibilité en cas de désagréments persistants, cependant il ne faut pas oublier que des professionnels tels que les sophrologues peuvent apporter un accompagnement précieux aux femmes en cette période. La pratique de la respiration contrôlée, la détente musculaire et l’écoute du corps, tout comme l’imagerie mentale et la visualisation positive, seront des outils thérapeutiques salutaires. La relaxation profonde diminue considérablement l’intensité des bouffées de chaleur, de l’anxiété ou de la dépression. 

                Dans cette même optique, il ne faut pas hésiter à mettre à profit ce temps pour se recentrer sur soi-même, et observer nos propres changements et les accueillir avec bienveillance. Savoir se faire plaisir, intérieurement comme extérieurement, en acceptant que nos goûts changent.
Rester active sexuellement, seule ou à deux, est un pilier de l’épanouissement, car le manque de désir souvent perçu comme inéluctable est en fait un simple symptôme de la ménopause, qui peut parfaitement être diminué voir annihilé en restant à l’écoute de nous-même, afin de pouvoir continuer à profiter des bienfaits d’une vie sexuelle épanouissante.

                Cultiver une attitude positive par rapport à soi-même vous offrira une base unique pour profiter de chaque jour même en des temps parfois emprunts de difficultés. Parvenir à harmoniser le mental, l’émotionnel et le physique rendra plus sereine cette étape de la vie qui est le fruit d’une évolution naturelle.

 

Article rédigé en partenariat avec Laurence Desgranges Arcade, sophrologue.

à lire aussi sur plim.fr

 Laurence Arcade Sophrologue 

www.sophrologue-niort.com

Consultations en présentiel et en ligne.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)